NotCompagnie

LE SPECTACLE

Invité par l’orchestre dans lequel il a débuté la musique il y a 40 ans, Manoche se retrouve pour la 1ère fois à la baguette. Dans cette carte blanche, devait naître un accord envoutant mais dans l’émotion, les sens se mélangent : de l’orchestre, du public ou de Manoche, qui dirigera qui ?

GENRE

Humour avec Orchestre / Tout public (1h30)

DISTRIBUTION

Emmanuel VAN CAPPEL : Auteur / interprète
Jean-Philippe LUCAS RUBIO : Metteur en scène
Un orchestre d’harmonie (minimum 25 musiciens)

Not' auteur

Emmanuel VAN CAPPEL

  • Comme beaucoup, j’ai cru que le rôle d’un chef d’orchestre se limitait à remuer les bras devant les musiciens sans jamais réellement comprendre ce qui pouvait se jouer entre eux. Donner la parole à Manoche, personnage lunaire décalé et intemporel, m’a permis de mettre en exergue ce qui se joue réellement entre un chef et son orchestre. Toujours avec naïveté et légèreté, il tentera des expériences pour éclairer des situations absurdes et pourtant bien réelles, dont tout le monde s’est accommodé au fur et à mesure, depuis des siècles sans savoir pourquoi.

NOT' d'Intention

Emmanuel VAN CAPPEL​

  • Les codes du plateau et celui d’un orchestre laissent peu de place à notre imagination : aussitôt qu’un orchestre, puis son chef, entrent sur scène, le public s’attend à un concert.
    Et si on bousculait les codes pour mieux comprendre ce qui se joue ?
    Et si l’orchestre devenait le public et inversement ? Et si le chef se laissait diriger ?
    Pour les musiciens, ce spectacle leur fait découvrir un autre état de présence, celui du corps, une conscience de jeu qui ne se limite pas uniquement à celui de l’interprète musicien, mais aussi à celui de l’acteur, pour un nouveau rapport avec le public.

    Pour le directeur musical de l’orchestre, ce projet permet d’offrir à ses musiciens une expérience artistique unique en les faisant évoluer sur scène d’une toute autre manière et ce, dans les conditions professionnelles du plateau.

    Enfin, pour tous les lieux de diffusion, c’est l’opportunité de réunir sur scène un public qui fréquente peu les salles de théâtre et de créer un lien entre des professionnels et amateurs.

NOT' musicale

Emmanuel VAN CAPPEL​

  • « Manoche en… fin chef ! » se joue avec un orchestre d’harmonie professionnel ou amateur. Son chef sera amené à choisir le répertoire en collaboration avec Manoche. Il en dirigera une partie pendant le spectacle. Quelques morceaux et extraits simples seront à travailler par l’orchestre (dont 1 par cœur) et dirigés par Manoche. Aucun niveau n’est exigé mais disons qu’un grade 3 minimum (milieu 2nd cycle) est conseillé. L’effectif idéal est de 25 musiciens minimum sans limitation supérieure. L’orchestre devra comporter si possible un hautbois et un pupitre de percussion.

NOT' de mise en scène

Jean-Philippe LUCAS RUBIO

  • Ah ! Mettre en scène un auteur vivant, une écriture pleine de verve et d’humour, un joueur de musique et de mots ! L’écriture d’abord. Une jonglerie permanente de traits d’humours, d’humeurs, de glissements, de glissendi ! Des mots naïfs et décalés, qui coulent, se bousculent, se reprennent, s’enchaînent, une logorrhée drôle et tendre sur un monde, notre monde en même temps que sur le monde musical. Le personnage de Manoche. Une sorte de clown musicien des mots et des sons, candide et rêveur, maladroit et rocambolesque, pertinent et impertinent, qui s’inscrit autant dans la tradition des clowns tristes et poètes que dans celle des chansonniers et des comiques troupiers, bien qu’ancré dans notre XXIème siècle. Manoche cette fois n’est pas seul en scène. Le clown musicien doit - c’est son pari - diriger un orchestre ! Il doit le mener à la baguette. Mais il n’est pas encore chef, et malgré lui, il repousse en permanence l’échéance. Clown et orchestre devront s’apprivoiser, expérimenter, se faire confiance et jouer. L’orchestre. Voilà un challenge intéressant. Il aura pour une fois une double fonction : musicale et théâtrale. L’orchestre sur scène en plein centre devient l’attention de tous. Un personnage. Autant que le chef/clown. Il jouera de la musique bien sûr, mais deviendra aussi acteur collectivement et pour certains musiciens individuellement. Ce sera l’occasion pour des musiciens d’éprouver une autre place sur un plateau. Quant au public - que serait un clown sans public ? - lui aussi sera l’objet des hésitations, expérimentations et questionnements de notre « expert » musical, encore un partenaire à part entière...
  • Notre Agenda
Retour haut de page